Alors que de nombreux usagers s’apprêtent à reprendre le chemin de l’école ou du travail, la SOFICO vous propose de faire le point sur les principaux chantiers actuellement en cours sur les autoroutes et nationales structurantes de Wallonie.

En été, la période de congé scolaire et son trafic moins conséquent sur certains axes sont par ailleurs mis à profit pour réaliser certaines phases de chantiers plus impactantes ou pour effectuer des opérations de courte durée.

CHANTIERS ACHEVES POUR LA RENTREE 

  1. E25/A26 – Houffalize réparations localisées sur le viaduc

Un chantier de réparations localisées de la couche d’étanchéité du viaduc d’Houffalize et du pont du Copurnet a débuté le 5 août dernier sur l’autoroute E25/A26 dans les deux sens de circulation.

Pendant toute la durée du chantier, la circulation est réduite à une seule voie dans chaque sens sur environ 2 kilomètres avec une vitesse limitée à 70 km/h.

Le chantier devrait être terminé pour la mi-septembre, si les conditions météorologiques restent favorables.

 

  1. E25-E411/A4 – Réhabilitation du revêtement de l’autoroute entre Arlon et Sterpenich vers le Luxembourg

Les réhabilitations des échangeurs n°32 « Weyler » et n°33 « Sterpenich/Ikea » vers le Luxembourg, ainsi que des parkings de l’aire de Sterpenich qui ont débuté le 5 août dernier sont à présent achevées. La dernière bretelle (bretelle d’accès n°33) vient d’être rouverte ce jour.

Seuls les parkings de l’aire de Sterpenich sont toujours impactés :

  • Celui vers le Luxembourg est actuellement fermé jusqu’au 9 septembre
  • Celui vers Bruxelles sera fermé du 3 au 18 septembre.

Plus d’informations

 

  1. E40/A3 – Suppression d’une voie de circulation entre Cheratte et Barchon vers l’Allemagne pour le projet ALEGrO

Depuis le 11 mai dernier, suite à un chantier mené par Elia dans le cadre du projet ALEGrO, une voie de circulation est supprimée entre le viaduc de Cheratte et Barchon vers l’Allemagne et la vitesse était réduite sur ce tronçon.

Les voies seront libérées pour le dimanche 1 septembre.

 

  1. E420/N5 – Réalisation du contournement de Couvin

Ce vaste chantier, qui vise à construire un contournement d’environ 14 kilomètres au gabarit autoroutier, a débuté en octobre 2011. La phase 1B (4,6 km entre Frasnes et le Ry de Rome), a été inaugurée et ouverte au trafic le 17 octobre 2017. Les travaux de la deuxième phase (8,1 km entre le Ry de Rome et Brûly) ont commencé le 20 août 2015 et s’achèveront fin août 2019. Un week-end d’inauguration et de festivités sera organisé le 31 août et le 1er septembre 2019 avant l’ouverture au trafic qui sera effectuée dans la foulée dans le courant de la première semaine de septembre. Retrouvez le dossier de presse complet via ce lien. La phase III, qui consiste à construire une tranchée couverte à Frasnes sous la voie ferroviaire, a débuté le 3 octobre 2016 et devrait s’achever au second semestre 2020. Une circulation en 2 fois une bande est toutefois possible dans une demi-trémie depuis le 7 juin dernier. Dès la première selaine de septembre, il sera donc possible de circuler sur l’entièreté de la nouvelle autoroute.

Budget : 130 000 000 € HTVA

 

  1. R0 – Waterloo : remplacement de murs antibruit

Les voies seront libérées pour le lundi 2 septembre.

Plus d’informations

 

  1. R3/N90 – Aménagements routiers des abords du futur Grand Hôpital de Charleroi

Afin de permettre la pose de la dernière couche du revêtement et la réalisation du marquage au niveau des deux nouveaux giratoires de l’échangeur N90/R3, la circulation est totalement interdite dans les giratoires au niveau de la N90 depuis ce mardi 27 août jusqu’à aujourd’hui, mercredi 28 août à 17h. Plusieurs déviations sont mises en place.

Une fois ces opérations terminées, les deux giratoires seront totalement accessibles avec un retour aux conditions habituelles de circulation sur la N90 pour la rentrée scolaire.

L’ensemble des aménagements routiers devrait être terminé fin 2019. Après la mise en service du giratoire côté Namur, les interventions sur la N90 seront pratiquement terminées. Il restera alors à effectuer quelques travaux de finition qui n’auront qu’un faible impact sur la circulation.

Plus d’informations

 

  1. R24 – Nivelles : Réhabilitation du revêtement du ring

Le chantier avait repris le 24 juillet dernier pour effectuer la réfection de la voirie de deux giratoires (avec la N27 et avec la N586) et de la voirie dite « courante ». Les travaux au niveau des ronds-points sont terminés et ceux au niveau des voiries courantes seront achevées pour la mi-septembre. D’ici là, la vitesse y est limitée à 70 km/h (sens inverse aux travaux) et 50 km/h (sens des travaux) et deux bandes de circulation sont maintenues dans chaque sens.

Plus d’informations

 

  1. N4 – Wavre : Réfection de la chaussée de Bruxelles

Le chantier qui a débuté le 29 juillet dernier sur la N4 à Wavre touche à sa fin.

Depuis ce mardi 27 août, la dernière phase est en cours. Elle consiste à effectuer la réfection de la N4 depuis le carrefour avec l’avenue Franklin (inclus) jusqu’au giratoire avec la N257 (500 mètres). Le tronçon en travaux est totalement fermé à la circulation, y compris le carrefour N4/avenue Franklin/avenue Lavoisier. Ce dernier tronçon sera libéré pour le lundi 2 septembre. Seules quelques finitions ayant peu d’impact sur la circulation devront encore être effectuées.  

Plus d’informations

 

  1. N20 – Juprelle : création d’un giratoire au carrefour de Wihogne

Les voies seront libérées pour le lundi 2 septembre.

Cependant, une journée de fermeture devra encore avoir lieu mi-septembre pour effectuer les marquages.

 

  1. N40 – Estinnes : Réfection de la voirie à Rouveroy

Un chantier de réfection du revêtement a débuté le 29 juillet dernier sur la N40 à Rouveroy (Estinnes).

Concrètement, ce chantier consiste à :

  • Renouveler le revêtement de la voirie entre Rouveroy et Erquelinnes (6 km)
  • Procéder à la réfection et à la sécurisation de la traversée de Rouveroy (réduction de la largeur de la voirie et création d’effets de porte aux entrées de l’agglomération). Cette sécurisation de la voirie, à la demande de la Commune et des riverains, a pour objectif de réduire la vitesse des véhicules à cet endroit.

Depuis le 11 août, la N40 est totalement fermée à la circulation.

Plusieurs déviations sont mises en place :

  • Les usagers qui se dirigent vers Beaumont sont invités, depuis Rouveroy, à emprunter la rue Sainte-Barbe, puis à se diriger vers Grand-Reng et le centre d’Erquelinnes pour reprendre la N40.
  • Les usagers qui se dirigent vers Mons sont invités, depuis Erquelinnes, à emprunter la rue du Bruliau, puis à se diriger vers Peissant pour reprendre la N562 jusqu’à Rouveroy.

Dans le courant de la semaine du 5 septembre, la N40 pourra être rouverte puisque les travaux seront achevés à hauteur de la traversée de Rouveroy. Jusqu’à la fin du mois de septembre, une circulation régulée par un feux sera organisée entre Rouveroy et Erquelinnes pour terminer de réhabiliter la chaussée.

CHANTIERS EN COURS

 

  1. E25/A26 – Aywaille : remplacement des joints de dilatation des viaducs de Sécheval et Remouchamps

Un chantier de remplacement des joints de dilatation a débuté le 5 août dernier sur l’autoroute E25/A26 en direction de Bastogne au niveau des viaducs de Sécheval et Remouchamps.

Pendant toute la durée du chantier, la circulation est réduite à une seule voie dans chaque sens sur environ 2 kilomètres avec une vitesse limitée à 70 km/h.

Ce chantier est divisé en deux phases :

  • Phase 1 : du lundi 5 août à la mi-septembre à travaux en direction de Bastogne.
  • La bretelle d’accès n°46 « Remouchamps » vers Bastogne est fermée à la circulation. Les usagers sont invités à monter sur l’autoroute en direction de Liège pour faire demi-tour à l’échangeur n°45 « Sprimont » et repartir vers Bastogne.
  • Phase 2 : de la mi-septembre au début du mois de novembre à travaux en direction de Liège.
  • Des fermetures de bretelles pourront également être réalisées durant phase.

Le chantier devrait être terminé pour le début du mois de novembre, si les conditions météorologiques restent favorables.

Budget : 995 000 € HTVA

 

  1. E40/A3 – Mise à 4 voies de l’autoroute entre Alleur et Loncin

Les travaux préparatoires en vue du chantier de mise à 4 voies de l’autoroute E40/A3 entre Alleur et Loncin ont débuté le 18 mars dernier avec principalement des impacts de nuit. La signalisation a été mise en place le week-end des 6 et 7 avril pour le démarrage effectif du chantier.

Pendant tout le chantier, trois voies de circulation rétrécies et déviées sont maintenues dans chaque sens et la vitesse est limitée à 70km/h (sauf dans les chicanes où elle est réduite localement à 50km/h). Les opérations nécessitant la soustraction de voie de circulation sont effectuées de nuit.

Depuis le début du mois d’août, les usagers venant de Namur disposent de deux voies pour s’insérer dans la zone de travaux, ce qui améliore la fluidité du trafic à cet endroit.

Ce chantier vise à :

  • réhabiliter cette portion de 2,6 kilomètres d’autoroute dans les deux sens et en profondeur (en ce compris la fondation) ;
  • doter les deux sens de circulation d’une bande supplémentaire dans chaque sens (en supprimant la berme centrale ; le trafic étant à terme séparé par un new jersey en béton). Cette voie s’avère nécessaire suite à la présence de l’échangeur de Loncin et aux croisements de flux de trafic. Ce chantier permettra donc de mieux sécuriser cette zone qui est fréquentée quotidiennement en moyenne par plus de 100.000 véhicules pour les deux sens cumulés.
  • compléter la bande d’arrêt d’urgence actuellement présente uniquement sur une partie du tronçon ;
  • placer un nouvel éclairage LED et de nouveaux poteaux en berme latérale ;
  • placer remplacer les panneaux acoustiques.

Ce chantier devrait être terminé pour l’été 2020.

Budget : près de 17 000 000 d’€ HTVA

 

  1. E40/A3 – Travaux sur le viaduc de Welkenraedt

Ce chantier a débuté le 8 avril dernier sur le viaduc de Welkenraedt (autoroute E40/A3). Il consiste à renouveler le revêtement du pont ainsi qu’à remplacer les joints de dilatation. Les travaux se sont d’abord déroulés sur les voies vers Liège. A partir de ce mercredi 28 août, ils se concentreront sur les voies vers Aachen. Une voie supplémentaire sera disponible vers Aachen. On circulera donc à deux bandes vers Aachen et une seule en direction de Liège sur 2,5 km avec une vitesse limitée à 70 km/h (50 km/h au niveau des zones de basculement).

Les travaux devraient être terminés pour la mi-octobre, si les conditions météorologiques restent favorables.

 

  1. E42/A15 – Fermeture de l’échangeur n°15 « Huy » vers Liège

Depuis le 26 juillet dernier, la bretelle d’accès n°7 « Hannut/Huy/Braives » en direction de Liège est fermée à la circulation et ce jusqu’à la fin du mois de septembre.

Les usagers sont invités à emprunter l’échangeur n°6 « Villers-le-Bouillet ».

La fermeture des bretelles de cet échangeur est nécessaire à la réalisation d’un chantier à la fin de la bretelle en vue d’y aménager un giratoire et de sécuriser le carrefour avec la rue Roua. Ces travaux sont financés et réalisés par le SPW Mobilité et Infrastructures.

 

  1. E42/A16 – Réhabilitation complète du pont de Pommeroeul

Après des travaux préparatoires effectués en août 2017, le chantier de réfection du pont de Pommeroeul (pont 102) sur l’E42/A16, qui surplombe le canal Nimy-Blaton-Péronnes, a débuté le 13 novembre 2017. Ce chantier prévoit le désamiantage, la démolition du pont de Pommeroeul et la reconstruction complète de l’ouvrage. Il est à noter que l’ouvrage d’art comporte deux ponts (un par sens de circulation), chacun constitué de trois travées (une partie avant le canal, une au-dessus et une après). Le travail s’est d’abord concentré sur le pont supportant les voies vers Tournai.

Depuis début mai, l’ensemble du trafic est basculé sur la moitié du pont qui a été réhabilitée (celle qui supporte habituellement les voies vers Tournai). Les usagers circulent donc sur deux voies dans chaque sens Deux bandes de circulation sont disponibles dans chaque sens (contre 1 seule vers Mons pendant la première partie du chantier). La vitesse reste limitée vers Tournai à 70 km/h et vers Mons 50 km/h (chicanes limitées à 50 km/h).

La fin totale du chantier est prévue pour juillet 2020.

Budget : 10 500 000€ HTVA

 

  1. E42/A27 – Réhabilitation du revêtement et sécurisation de la berme centrale entre Malmedy et Breitfeld

Un chantier a débuté le 28 mars 2018 sur l’autoroute E42/A27 entre Malmedy et Breitfeld, soit sur 26 kilomètres. Il vise à sécuriser la berme centrale (remplacement des bermes centrales en béton par des glissières de sécurité métalliques) entre Malmedy et Recht, soit sur environ 14 kilomètres et à réhabiliter le revêtement sur une zone de 19 kilomètres, entre Ligneuville et Breitfeld, dans les deux sens de circulation. Il est prévu pour une durée de deux ans et est découpé en 2 phases pour limiter au maximum l’impact sur le trafic.

Le tronçon Malmedy à Saint-Vith a pu être traité en 2018 par tronçon (19 km). Les voies ont été libérées à la fin du mois de novembre 2018.

Le chantier a repris le 25 mars 2019 par le tronçon compris entre Saint-Vith et Breitfeld (soit environ 7 km) et doit s’achever à la fin du mois de septembre 2019. La circulation est réduite à une bande dans chaque sens avec une vitesse limitée à 70 km/h.

Plusieurs bretelles d’accès et de sortie sont fermées pendant la dernière phase et jusqu’à la fin du chantier :

  • la bretelle d’accès n°15 « Saint-Vith sud » vers Verviers
  • la bretelle de sortie n°15 « Saint-Vith sud » vers Verviers
  • la bretelle de sortie n°14 « Saint-Vith nord » vers Verviers (ponctuellement en fonction des travaux)

Budget : près de 17 320 000 € HTVA

 

  1. E42-E19/A7 – Réhabilitation de l’autoroute entre Obourg et Jemappes

Le chantier visant à réhabiliter l’autoroute E42-E19/A7 entre Obourg et Jemappes (environ 11,5 km) en direction de la France, a débuté en décembre dernier.

Le chantier avance bien et une partie de la circulation va progressivement pouvoir être rétablie dès la rentrée scolaire sur le tronçon compris entre Obourg et Nimy/Maisières.

Ainsi, dans le courant de la semaine du 2 septembre, voici les changements opérés :

  • La circulation continuera à s’effectuer sur autoroute sur deux bandes dans chaque sens avec une vitesse limitée à 70 km/h. Cependant, vers la France, entre Obourg et Nimy/Maisières (près de 6 kilomètres), les usagers circuleront sur deux voies réhabilitées.
  • Vers la France, la bretelle d’accès n°22 « Obourg » sera rouverte à la circulation.

 

Dans le courant la semaine du 16 septembre, voici les changements opérés :

  • SUR AUTOROUTE :
  • Vers Bruxelles, la circulation s’effectuera à nouveau sur trois voies entre Nimy/Maisières et Obourg selon les conditions habituelles de circulation.
  • DANS L’ECHANGEUR DE NIMY/MAISIERES :
  • Vers la France, la bretelle de sortie n°23 « Maisières » sera rouverte à la circulation. Par contre, la sortie 23bis et l’accès 23 bis « Nimy » restent fermées dans ce sens. L’objectif est de les rouvrir pour la fin du mois d’octobre.
  • Vers Bruxelles, la bretelle d’accès n°23 « Nimy/Maisières » sera rouverte à la circulation.

  • DANS L’ECHANGEUR DE MONS :
  • La bretelle de sortie n°24 « Mons » vers la France sera rouverte à la circulation.

 

Début octobre, voici les changements opérés :

  • SUR AUTOROUTE
  • Vers la France, trois voies de circulation seront progressivement accessibles entre Obourg et Nimy/Maisières selon les conditions habituelles de circulation. La moitié du chantier sera donc ouverte selon des conditions habituelles de circulation.
  • L’aire de Bois du Gard sera rouverte vers la France.

 

  • SUR LE R5

Dans l’échangeur de Jemappes (connexion R5 à E42-E19/A7), il est possible de quitter l’autoroute mais pas de monter sur l’autoroute depuis le R5.

 

  • SUR LA N6 –EN-DESOUS DE L’ECHANGEUR DE NIMY

La circulation est maintenue moyennant aménagements pour pouvoir travailler sur l’ouvrage d’art supportant l’autoroute.

 

  • ROND-POINT PROVISOIRE N6 – RUE DE LA LANTERNE

Afin de faciliter les flux de circulation, un rond-point provisoire a été aménagé au carrefour formé par la N6 (route de Wallonie) et la rue de la Lanterne.

 

L’objectif est d’achever ce chantier pour le 1er semestre 2020, en relâchant certains tronçons avant cette date et en poursuivant alors uniquement le travail sur les ouvrages d’art.

Concrètement, les travaux permettent :

  • De réhabiliter toute la largeur de l’autoroute en profondeur (remplacement de la fondation et parfois de la sous-fondation, jusqu’à 80 cm) ;
  • De réfectionner les bretelles présentes sur le tronçon ;
  • De réfectionner les 9 ponts inférieurs sur lesquels reposent l’autoroute et un pont supérieur surplombant l’autoroute ;
  • De renouveler le système d’égouttage ;
  • De renouveler les panneaux anti-bruit ;
  • De réhabiliter l’aire autoroutière de Bois du Gard.

Depuis sa création dans les années 70, cette portion d’autoroute n’avait pas encore fait l’objet de réhabilitation en profondeur. Il s’agit du dernier tronçon de l’E19/A7 à devoir faire l’objet d’une réhabilitation en profondeur.

Budget: 49 000 000 € HTVA

 

  1. E411/A4 – Lavaux-Saint-Anne : travaux de placement de l’Arc Majeur

Depuis le 23 avril dernier et jusqu’à la fin du chantier, une voie de circulation est soustraite sur environ 1 km dans chaque sens sur l’autoroute E411/A4 à hauteur de Lavaux-Saint-Anne afin de réaliser les opérations de fondation en vue du placement de la sculpture « Arc Majeur ».

Concrètement :

  • La circulation est réduite à deux voies vers le Luxembourg
  • La circulation est réduite à une seule voie vers Bruxelles

Cette sculpture « Arc Majeur » est un don de la Fondation John Cockerill qui supporte les coûts relatifs aux études, travaux, et à la signalisation de ce chantier.

Cette sculpture d’acier, d’environ 60 mètres de haut, a reçu un accueil positif de la part Wallonie, de la SOFICO et du SPW Mobilité et Infrastructures de par son caractère exceptionnel et majestueux. Elle rappellera également le passé historique industriel de la Wallonie.

L’inauguration de l’œuvre est prévue le 23 octobre 2019.

 

  1. E411/A4 – Réhabilitation du revêtement entre Louvranges et Thorembais-Saint-Trond

La phase 2 du chantier de réhabilitation du revêtement de l’autoroute E411/A4 entre Louvranges et Thorembais-Saint-Trond, qui concerne le tronçon entre Nil-Saint-Vincent et Thorembais-Saint-Trond (8 km), a débuté par la réalisation de travaux préparatoires le 29 juillet dernier.

Cette seconde phase du chantier permet également de réaliser l’élargissement de deux giratoires de l’échangeur n°11 « Gembloux/Jodoigne » et de mettre à deux voies la bretelle de sortie de ce même échangeur en venant de Bruxelles.

 

Sur l’autoroute E411/A4 entre Nil-Saint-Vincent et Thorembais-Saint-Trond

Depuis le lundi 5 août :

  • Vers Namur : la circulation s’effectue sur trois voies. En journée, la circulation peut être réduite à deux voies certains jours (seulement en dehors des heures de pointe du soir).
  • Les usagers désirant emprunter les sorties n°10 « Chaumont-Gistoux/Walhain » et n°11 « Gembloux/Jodoigne » doivent impérativement rester sur les voies en direction de Namur (et ne pas emprunter la voie à contresens).
  • Vers Bruxelles : la circulation est toujours maintenue à trois voies.

La vitesse est limitée à 70 km/h dans la zone de chantier.

La totalité du chantier devrait être terminée pour la fin du mois d’octobre, si les conditions météorologiques sont favorables.

 

Au niveau de l’échangeur n°11 « Gembloux/Jodoigne »

Afin de réaliser les opérations de pose de revêtement, plusieurs mesures de circulation seront mises en place :

  • Du lundi 26 août au vendredi 6 septembre :
  • Fermeture des bretelles de sortie de l’échangeur n°11 « Gembloux/Jodoigne » vers Namur et vers Bruxelles
  • Circulation en alternance via des feux de signalisation sur la N29 à hauteur du chantier
  • Du lundi 26 au vendredi 30 août : fermeture de la bretelle d’accès de l’échangeur n°11 « Gembloux/Jodoigne » vers Namur
  • Du lundi 2 au vendredi 6 septembre : fermeture de la bretelle d’accès de l’échangeur n°11 « Gembloux/Jodoigne » vers Bruxelles

 

Au niveau de l’échangeur n°8 « Louvain »

Par ailleurs, depuis le lundi 5 août, des réparations seront réalisées au niveau et dans la bretelle de sortie de l’échangeur n°8 « Louvain » en venant de Namur. La circulation est réduite à deux voies sur l’autoroute E411/A4 à hauteur de cet échangeur.

Ces travaux devraient être terminés pour la fin du mois d’août, si les conditions météorologiques sont favorables.

 

Pour rappel

Ce chantier concerne la réhabilitation du revêtement de l’autoroute E411/A4 entre Louvranges (sortie n°8) et Thorembais-Saint-Trond (sortie n°11) en direction de Namur (environ 14 km).

Il est divisé en deux tronçons :

  • Phase 1 : de Louvranges à Nil-Saint-Vincent (environ 6 km), qui s’est déroulée du 8 avril au début du mois de juillet.
  • Phase 2 : de Nil-Saint-Vincent à Thorembais-Saint-Trond (environ 8 km).

Budget : 5 980 000 € HTVA

 

  1. E411/A4 : Louvain-la-Neuve : aménagement d’une liaison directe entre la sortie d’autoroute n°8A et le parking P+R

Le 4 février dernier a débuté la première partie d’un vaste chantier visant à réaliser des aménagements de mobilité conséquents à Louvain-la-Neuve, à proximité des accès et sorties 8A de l’autoroute E411/A4 ainsi que du parking P+R. Ils permettront d’assurer une mobilité optimale en évitant les croisements de flux de circulation dans cette zone, notamment en créant des liaisons directes entre le parking P+R et les grands axes à proximité. Ce chantier d’envergure se découpe en trois parties.

La partie I s’étend entre l’autoroute E411/A4 (pont non compris) et le parking P+R.

Elle vise à réaliser :

  • Une connexion directe depuis les sorties de l’autoroute vers le parking P+R.

Ainsi, en provenance de Bruxelles, une fois sur le boulevard du Brabant wallon (échangeur 8A), deux voies seront proposées aux usagers : une à droite permettant de gagner le rond-point de la N4, et une à gauche permettant de se diriger directement vers le parking P+R.

En provenance de Namur, après le pont de l’autoroute, le principe sera identique : la voie se dédoublera avec une à gauche permettant de gagner le rond-point de la N4, et une à droite permettant de se diriger directement vers le parking P+R.

La création de cette liaison directe nécessitera de creuser 2 ponts de type « cadre » :

  • Pont cadre n°1 : pour passer sous deux voies (celle allant du rond-point de la N4 vers l’autoroute et celle reliant l’autoroute depuis Namur vers le rond-point) ;
  • Pont cadre n°2 : pour passer sous la N4.
  • Une double voie pour sortir du parking P+R et se diriger, en passant sous la N4, vers les accès d’autoroutes.
  • Un by-pass pour accéder directement de la N4 en provenance de Mont-Saint-Guibert vers les accès à l’autoroute.
  • Un déplacement de la piste cyclable qui longe le boulevard du Brabant wallon, ainsi qu’un troisième pont cadre pour permettre aux piétons et cyclistes de passer en toute sécurité sous la bretelle d’accès à l’autoroute (pont cadre n°3).
  • Les bases d’un quatrième pont cadre pour permettre, d’ici quelques années, de prolonger l’avenue Jean Monnet en la faisant passer sous le boulevard du Brabant Wallon.

Les aménagements sont actuellement réalisés sur la partie sud du chantier, le trafic s’effectuant sur la partie existante au nord sur le boulevard du Brabant wallon. Sur la N4, les travaux du pont cadre se concentreront d’abord du côté du parking P+R.

Depuis le 21 février dernier, les usagers en provenance de l’autoroute (sortie n°8A « Louvain-la-Neuve » depuis Bruxelles sont redirigés vers l’avenue Jean Monnet pour rejoindre la N4 au niveau du boulevard de Lauzelle/N250. Les usagers en provenance de Namur peuvent continuer à accéder au rond-point de la N4, ou au by-pass vers Wavre. Ce principe de circulation restera en place jusqu’à l’automne 2019.

Pour rappel, pendant les travaux, il a été imposé de maintenir un nombre de bandes de circulation identique à la situation existante sauf en cas d’opérations exceptionnelles telles que celle décrite ci-dessus. Ces voies sont rétrécies et déviées selon les besoins du chantier.

La partie 2 concerne la création d’une sortie du parking P+R vers le boulevard de Wallonie en direction de Louvain-la-Neuve. Cette partie est financée par le SPW Infrastructures. Elle devrait durer environ une année et devrait débuter avant 2020, dès que les câbles haute tension seront déplacés par Elia.

La partie 3 consistera à élargir le pont qui surplombe l’autoroute E411/A4 et qui connecte l’accès et la sortie depuis Namur au Boulevard du Brabant wallon afin d’aménager un passage sécurisé pour les piétons et cyclistes. Les travaux porteront également sur la rénovation du pont (renouvellement de la chape d’étanchéité).

Cette dernière phase, dont la procédure d’attribution n’est pas encore achevée, sera lancée dans la foulée des deux précédentes.

L’objectif est de terminer l’ensemble de ce chantier avant la fin de l’année 2020.

La phase I représente un budget de près de 5 millions d’€ HTVA, répartis comme suit :

  • 3 770 000 € à charge de la SOFICO ;
  • 450 000 € à charge du SPW Infrastructures ;
  • 760 000 € à charge de l’IBW dans le cadre de la préparation du pont cadre qui permettra ultérieurement de prolonger l’Avenue Jean Monnet.

 

  1. R0/N5 – Aménagement d’un giratoire au carrefour de la ferme Mont-Saint-Jean

Le 27 août 2018 a débuté un chantier d’aménagement d’un giratoire au carrefour formé par la sortie n°25 « Genappe » du R0 et la N5 (au lieu-dit « de la ferme Mont-Saint-Jean »).

Concrètement, ces travaux permettent :

  • De créer un giratoire au carrefour formé par la sortie n°25 « Genappe » du R0 et la N5 (au lieu-dit « de la ferme Mont-Saint-Jean »), ce qui permettra notamment d’aménager un tourne-à-gauche sécurisé depuis le R0 vers Waterloo ;
  • De sécuriser la sortie d’autoroute pour les usagers qui viennent du R0 ;
  • D’intégrer un cheminement cyclable entre la N5 et le parking du site du Lion ;
  • De renouveler l’étanchéité du pont du R0 surplombant la N5.

Sur la N5, la circulation est réduite à une seule voie de circulation dans chaque sens jusqu’à la mi-septembre.

Le chantier devait initialement se terminer pour l’été, mais un problème technique survenu au niveau de l’aménagement du trottoir ainsi que des soucis rencontrés suite au placement d’un impétrant ont entrainé plusieurs mois de retard sur le planning prévu. Le chantier devrait donc être terminé pour la fin octobre 2019.

Budget : 1 725 000 € HTVA

 

  1. Réhabilitation du R9 de Charleroi

Ce chantier, qui a débuté en septembre 2014, vise à réhabiliter la partie sud (aérienne) du R9 sur un tronçon de 1,8 kilomètre entre la rue de l’Acier et la Porte de La Neuville. 15 ponts, 9 viaducs, ainsi que 9 accès et sorties ont été mis à nu et réparés en profondeur.

Les travaux de génie civil sont clôturés sur l’anneau. Depuis la fin du mois d’avril 2018, depuis la sortie « Porte de la Villette/Ville Basse », jusqu’à l’accès de l’A503 « Porte de France », seules deux bandes restent accessibles avec une vitesse limitée à 50 km/h suite aux travaux de mise en peinture de la structure qui nécessitent l’utilisation d’un portique mobile. Par ailleurs, des échafaudages fixes ont été placés en ce début 2019 à proximité de la Porte de la Neuville pour réaliser la mise en peinture sur cette partie du R9. Les travaux devraient être terminés, au mieux, pour avril 2020.

Budget : 25 700 000 € HTVA

 

  1. N4 – Réhabilitation de la voirie et sécurisation entre Arlon et Steinfort

Un chantier de sécurisation de la N4 a débuté ce lundi 13 mai depuis la sortie d’Arlon jusqu’à Autelbas (4 km) dans les deux sens de circulation.

Concrètement, ce chantier consistera à :

  • Réduire la N4 de trois à deux voies de circulation depuis la sortie d’Arlon jusqu’au village d’Autelbas, une voie sera donc disponible dans chaque sens
  • Réhabiliter la N4 depuis la sortie d’Arlon jusqu’au village d’Autelbas (3 km)
  • Rénover les pistes cyclables depuis la sortie d’Arlon jusqu’au village d’Autelbas (4 km).
  • Réhabiliter les trottoirs depuis le carrefour de la Spetz jusqu’à la sortie d’Arlon (carrefour avec la N81).
  • Créer de nouvelles zones de stationnement le long de la N4 dans Arlon.
  • Aménager des espaces verts le long de la N4 dans Arlon.

Ce chantier est divisé en plusieurs phases afin de réduire au maximum l’impact sur la circulation :

  • Phase 1 : dès le lundi 13 mai, rénovation complète des trottoirs et des pistes cyclables depuis le carrefour de Spetz jusqu’à la sortie d’Arlon.
  • Phase 2 : depuis le 26 août, rénovation complète de la piste cyclable depuis Autelbas jusqu’à l’entrée d’Arlon.
  • Phase 3 : à partir d’octobre, réhabilitation de la voirie de la N4 dans les deux sens et rénovation complète de la piste cyclable de la sortie d’Arlon à Autelbas en direction du Luxembourg.

Une voie de circulation sera maintenue dans chaque sens la plupart du temps pendant les travaux. La vitesse est réduite à 50 km/h dans la zone de chantier.

Le chantier devrait être terminé vers juin 2020, si les conditions météorologiques restent favorables.

Budget : 2 183 000€ HTVA

 

  1. N4 – Réhabilitation de la traversée de Tenneville

Le chantier de réhabilitation et de sécurisation de la N4 à Tenneville a débuté ce 31 mars.

Des aménagements provisoires de sécurisation de la traversée de Tenneville ont été réalisés il y a plusieurs années, (circulation réduite à une voie et vitesse diminuée à 70 km/h) permettant de réduire le nombre d’accidents mortels sur ce tronçon.

Ce chantier permettra de pérenniser ces aménagements afin de garantir la sécurité des usagers et des habitants de l’entité pour qui cette voirie reste une zone dangereuse.

Concrètement, ces travaux consistent à :

  • Réhabiliter le revêtement de la traversée de Tenneville sur une distance d’environ 4 kilomètres ;
  • Remplacer les aménagements provisoires de rétrécissement de la voirie par un îlot central plus conséquent, matérialisant la circulation à une seule voie dans chaque sens. Cet îlot sera franchissable à de nombreux endroits pour traverser de part et d’autre de la voirie ;
  • Réhabiliter le réseau d’égouttage et revoir le système de récolte des eaux de ruissellement.

Pendant tout le chantier, pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes, il est fortement conseillé d’emprunter une déviation mise en place de la Barrière de Champlon à la Barrière Hinck via la N89, la N848 et la N826. Pour les poids lourds en transit longue distance, il est conseillé d’emprunter l’E411/A4 et l’E25/A26.

Le chantier est découpé en trois phases successives :

PHASE 1

La première phase devrait durer jusque dans le courant de l’hiver 2019.

Pendant cette phase, la circulation est maintenue sur une voie dans chaque sens (en utilisant la voie la plus extérieure pour chaque sens de circulation) avec une vitesse limitée à 50 km/h. Un passage est possible pour les véhicules aux environs de l’église.

PHASE 2

La circulation sera toujours maintenue sur une voie dans chaque sens mais cette fois tout le trafic sera accueilli sur les voies qui accueillent habituellement le trafic vers Bastogne. La vitesse sera limitée à 50 km/h. Un passage sera toujours possible pour les véhicules aux environs de l’église.

Cette phase devrait débuter fin de l’année 2019. Elle devrait durer environ 8 mois, sous réserve des conditions météorologiques.

PHASE 3

Pendant cette dernière phase d’environ 8 mois, la circulation vers Bastogne sera totalement déviée. Plus d’informations seront communiquées par la suite.

Une voie restera disponible dans l’autre sens, vers Marche, avec une vitesse limitée.

Pendant tout le chantier, les commerces resteront accessibles et l’accès des riverains à leur domicile sera évidemment garanti. Ces derniers seront informés en temps utiles des quelques journées d’asphaltage pendant lesquelles il leur sera impossible de circuler sur la voirie.

Le chantier devrait être terminé pour le printemps 2021.

Ce chantier représente un budget de plus de 12 120 000 € HTVA financé par :

  • La SOFICO (environ 10.000.000 € HTVA – en collaboration avec son partenaire : le SPW Mobilité et Infrastructures) ;
  • La Commune de Tenneville qui participe au financement des travaux relatifs à la récolte des eaux de ruissellement et à l’aménagement des abords et qui réalisera également le placement de nouvelles conduites d’eau potable pour un montant de près de 1.000.000 d’€ HTVA ;
  • La SPGE qui prend en charge la réhabilitation du réseau d’égouttage et la création de nouveaux raccordements pour un montant de plus de 992.000 € HTVA ;
  • L’OTW qui aménagera huit zones d’arrêt de bus pour un montant de plus de 185.500 € HTVA.

 

  1. N6 – Braine-le-Comte – Chaussée de Mons : Réalisation d’un giratoire

Un chantier visant à aménager un rond-point sur la N6 « chaussée de Mons », au carrefour formé avec l’avenue Alix de Namur, a débuté le 6 février dernier à Braine-le-Comte. Il permettra également l’accès à la ZACC (zone d’aménagement communal concerté) Champ du Moulin.

Une bande de circulation est maintenue dans chaque sens sur la N6 à proximité des travaux pendant tout le chantier. Depuis le 6 août dernier, les usagers qui se dirigent vers Soignies restent sur la N6, tandis que ceux qui se dirigent vers Tubize circulent via l’anneau du giratoire déjà en place. La vitesse est limitée à 50 km/h dans la zone de chantier.

L’avenue Alix de Namur restera accessible uniquement depuis la rue d’Ecaussinnes pour des raisons de sécurité.

Les usagers qui circulent sur la N532 en provenance d’Ecaussinnes et qui souhaitent gagner la N6 doivent suivre une déviation mise en place via le centre-ville de Braine-le-Comte.

Le giratoire devait être achevé pour les congés d’été, mais un problème survenu au niveau des impétrants et l’installation proche d’un magasin Intermarché ont nécessité de réadapter le planning. La fin de la première phase, qui concernait la réalisation du giratoire, est désormais terminée. La seconde phase, qui concerne notamment le placement des pavés, la réalisation de l’îlot et les plantations, devrait clôturer le chantier pour la fin du mois d’octobre.

Budget : financement par un partenaire privé

 

  1. N40 – Beauraing : réhabilitation de la voirie entre Beauraing et Pondrôme

Un chantier de réhabilitation en profondeur de la N40 entre Beauraing et Pondrôme (1,5 km) a débuté le 6 août dernier.

Pendant le chantier, la circulation est possible uniquement en sens unique sur la N40 depuis Pondrôme vers Beauraing. Les usagers qui viennent de Beauraing et qui souhaitent se diriger vers Pondrôme devront emprunter une déviation mise en place via les villages de Gozin, Focant et Revogne.

Les travaux devraient être terminés pour la fin 2019, si les conditions météorologiques restent favorables.

Budget : 1 235 000 € HTVA

 

  1. N40 – Beaumont : création d’un giratoire et aménagement de pistes cyclables

Un nouveau chantier a débuté le 12 août dernier à Beaumont. Celui-ci consiste à créer un giratoire au carrefour avec la N40 (rue de Binche/rue de la Régence/rue de l’Abattoir) ainsi qu’à réaliser l’aménagement de pistes cyclables. Les travaux permettront aussi la démolition et reconstruction d’un mur de soutènement vétuste.

Pendant toute la durée du chantier, la circulation est maintenue à cet endroit, mais s’effectue en alternance via le placement de feux tricolores. Les poids lourds sont invités à quitter la N40 à Philippeville pour se diriger vers le R3 et l’autoroute E42/A15 en direction de Mons.

Les travaux devraient être terminés pour la fin 2019, si les conditions météorologiques restent favorables.

Budget : 1 075 000€ HTVA

 

  1. N50 – Démolition du pont de la Darse d’Hautrage

A la suite des dernières inspections d’ouvrages d’art, il apparaît que trois ponts (SPW-SOFICO) datant des années 50 ont dû être fermés à la circulation car ils présentaient des défauts importants, concernant principalement des câbles tendus dans le béton qui assurent la stabilité de ces ponts (câbles de post-contrainte).

Des inspections approfondies sont très difficiles et uniquement partielles en raison de leur structure (certaines parties étant inaccessibles).

La défaillance de ces éléments impliquerait un effondrement de l’ouvrage. Malheureusement, celui-ci ne serait pas précédé de signes avant-coureurs. La chute du pont surviendrait donc sans prévenir et de manière brutale.

Le SPW Mobilité et Infrastructures et la SOFICO ont donc décidé d’appliquer le principe de précaution pour éviter des accidents.

L’ouvrage présent sur le réseau SOFICO est le pont du Goulet de la Darse à Hautrage (8500 véhicules et 500 poids lourds/jour). Il est fermé à la circulation depuis le 26 février dernier.

Des déviations ont été mises en place :

  • Venant de Dour et Tournai en direction de Baudour, emprunter la déviation via la N547 en direction de Tertre, puis la N525 et sortir à la rue de la Carbochimie (itinéraire jaune W)
  • Venant de Baudour en direction de Dour et Tournai, emprunter la rue de la Carbochimie, ensuite la N525 direction Tertre, au rond-point de l’Ours, prendre la N547 en direction de Tournai (itinéraire jaune L).

Le marché de démolition et de reconstruction du pont du Goulet de la Darse a été attribué le 3 juillet dernier pour un montant de 3.800.000 € HTVA. L’objectif est de démolir et de reconstruire le pont pour la fin de l’année 2021.

 

  1. N90 – Aménagement de la voirie dans le cadre de la mise à grand gabarit du site éclusier d’Ampsin-Neuville

Des travaux de sécurisation et de modification de tracé de la N90 ont débuté le 20 août 2018 entre le rond-point de Tihange et l’amont du village d’Ombret dans le cadre de la mise à grand gabarit du site éclusier d’Ampsin-Neuville.

Ces travaux visent à :

  • Modifier le tracé de la N90 suite à l’élargissement des sorties des écluses pour permettre la mise à grand gabarit du site éclusier d’Ampsin-Neuville ;
  • Sécuriser la route nationale en concevant les aménagements de manière à inciter les usagers à réduire leur vitesse :
  • en uniformisant la circulation à une voie dans chaque sens et bande d’arrêt d’urgence, avec une vitesse limitée à 70km/h ;
  • en réalisant des tourne-à-gauche et des voies de lancement au niveau des voiries adjacentes et du site éclusier ;
  • en construisant un nouveau rond-point à l’amont du village d’Ombret ;
  • en réalisant une berme centrale entre ce nouveau rond-point et le site éclusier ;
  • en améliorer les liaisons cyclables (notamment en fermant à terme la Grand Route au trafic routier et en la réservant aux cyclistes et piétons).

Pendant le chantier, la circulation s’effectue sur la N90 sur une voie dans chaque sens, avec une vitesse réduite. Depuis le début du mois de septembre 2018, la liaison à la Grand Route depuis la N90 à Ombret est uniquement opérée à proximité du pont d’Ombret. Le nouveau rond-point, permettant l’accès à la Grand Route devrait être mis en service en 2020. Pendant cet intervalle, les arrêts de la ligne de bus n°9 du TEC sur la Grand Route à Ombret seront maintenus en service.

Pendant les travaux, une continuité du RAVeL est assurée via la rive gauche. Les cyclistes provenant de Tihange et souhaitant se diriger vers Liège peuvent emprunter une voie du pont d’Ampsin (voie de tourne-à-droite) qui leur est réservée.

Les travaux routiers sur la N90 devraient être achevés durant l’été 2021.

Le chantier du site éclusier a débuté le 1er août 2018. Un premier coup de pelle symbolique sera organisé en présence des autorités le 4 septembre 2018. L’objectif est de permettre une exploitation complète des écluses fin de l’année 2023.

Budget global de la mise à grand gabarit du site éclusier, en ce compris les travaux de la N90 : 126 millions d’euros HTVA

Get the latest news and read about the various projects in the Walloon structuring network in the SOFICO newsletter.

Projects ongoing
SOFICO activities
Le symbole « * » signifie « champ requis » conformément à notre Notice vie privée
En vous inscrivant à la newsletter, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées conformément à notre Notice vie privée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, conformément à la Notice vie privée