Ce lundi 12 mars, le Ministre wallon des Travaux publics et de la Mobilité Carlo DI ANTONIO, la SOFICO, ainsi que la DGO1 du Service public de Wallonie ont présenté le Plan stratégique ITS (système de transport intelligent) qui équipera prochainement les autoroutes et principales nationales wallonnes.

Parallèlement aux investissements massifs réalisés ces dernières années dans les infrastructures du réseau structurant, une gestion dynamique et intelligente du trafic, offrant des services aux usagers s’avère aujourd’hui indispensable afin de relever les défis de la mobilité de demain.

Conscients de ces enjeux, le Ministre wallon des Travaux publics et de la Mobilité, Carlo DI ANTONIO, la SOFICO, ainsi que la DGO1 du Service public de Wallonie ont mis sur pied un plan stratégique ITS dont le lancement a été validé lors du dernier Conseil d’Administration de la SOFICO, le 23 février dernier.

Ce Plan s’inscrit pleinement dans le projet FAST porté par le Ministre wallon de la Mobilité construit sur 5 axes :

  • La sécurité: être à l’écoute des évènements et des situations qui peuvent avoir un impact sur la viabilité de nos autoroutes –> détecter, traiter et agir pour secourir, alerter et protéger.
  • La fluidité et la gestion du trafic: gérer au mieux l’usage du réseau en fonction des ressources disponibles –> anticiper puis gérer selon la situation actuelle.
  • L’information usager: disposer d’une information fiable sur les conditions de circulation avant et pendant le trajet.
  • L’environnement: assurer la viabilité du réseau tout en prenant en compte les intérêts de la collectivité dans la gestion des déplacements, le report modal, les nuisances + approche environnementale dans les équipements.
  • Les services à valeur ajoutée: l’usager est partenaire et non pas seulement un utilisateur de la voirie. Comment lui apporter le service qu’il souhaite ?

Ce Plan, dont les implémentations seront réalisées par un phasage progressif, représente un budget de 166 millions d’€ HTVA financé par la SOFICO, (65 millions d’investissement, 18 millions de réhabilitation et 83 millions d’exploitation) et se déclinera en une dizaine de cahiers des charges :

PEREX 4.0 routier

Mise en œuvre d’un système informatique de supervision et d’aide à la gestion du trafic, permettant :

  • L’importation de toutes les données des acteurs internes, enrichies par les données des acteurs externes
  • La visualisation de l’état du réseau par le gestionnaire de trafic
  • D’agir, gérer et informer les usagers

➢Mise en service estimée : décembre 2018 (version 1)
➢Coût : 4 260 000 € HTVA

Applications mobiles

Développement d’applications web ou smartphones pour les usagers :

  • Appel SOS (remplacement des bornes de secours)
  • Informer les usagers sur l’état du trafic, les chantiers…
  • Géolocalisation des patrouilles
  • Webradio : diffusion de flux audio personnalisés et contextualisés au tronçon routier dans lequel circule le conducteur du véhicule

L’objectif sera d’interagir directement avec les usagers avant et pendant les trajets en leur communiquant une information fiable et personnalisée.
➢Mise en service estimée : décembre 2018
➢Coût : 1 640 000 € HTVA

Feux tricolores

  • Remplacement des feux de signalisation (LED)
  • Mise en place d’un système pilotable depuis le centre PEREX 4.0 et assurant

– La gestion et le pilotage des feux tricolores
– L’optimisation des plans de feux pour fluidifier le trafic
– La transmissions de données à PEREX 4.0 (comptages issus des capteurs de feux, défauts d’équipements etc…)

  • Mise en place d’un système intelligent permettant un dialogue avec les véhicules connectés.

L’objectif sera de fluidifier la circulation en optimisant les cycles de feux des carrefours.
➢Mise en service estimée : décembre 2019
➢Coût : 18 850 000 € HTVA

Véhicules connectés

Mise en place d’une infrastructure capable d’interagir avec les véhicules connectés (C-Roads). Cette infrastructure est composée :

  • D’un système « cloud », interfacé avec les constructeurs, qui gère les échanges avec les véhicules/usagers et analyse les données collectées
  • D’une application mobile pour la communication avec les usagers
  • D’Unités de Bord de Route à déployer sur le réseau pour opérer les transmissions de données entre les véhicules et le système.

L’objectif sera d’interagir directement avec les véhicules et de mieux détecter les événements en temps réel pour mieux informer les usagers.

➢Mise en service estimée : décembre 2018
➢Coût : 1 200 000 € HTVA

Covoiturage

Mise en place de projets pilotes pour tester la mise à disposition d’une voie (BAU) dédiée au covoiturage :

  • Panneaux de signalisation adaptés
  • Mise en place de systèmes de détection de la conformité des véhicules (radar infrarouge pour le nombre d’occupants + caméras pour la lecture des plaques d’immatriculation)
  • Panneaux pédagogiques à messages personnalisés pour les usagers qui ne covoiturent pas
  • Système de coordination

Les deux projets pilotes seront situés sur l’A4/E411 entre Wavre et Bruxelles et entre Arlon et Sterpenich.

L’objectif sera de réduire les congestions en favorisant le covoiturage pour limiter le nombre de véhicules.
➢Mise en service du pilote estimée : septembre 2018
➢Coût : 2 810 000 € HTVA

Pesage dynamique poids lourds

  • Mise en place de 6 stations de pesage poids lourds supplémentaires sur le réseau
  • Mise en place d’un système de collecte et de traitement des données interfacé avec PEREX

L’objectif sera de détecter les poids lourds en surcharge et de gérer leur prise en charge.
➢Mise en service estimée : décembre 2018
➢Coût : 11 660 000 € HTVA

Vidéos

Mise en place de caméras DAI (détection automatique d’incident) et autres :

  • Géolocalisation des accidents
  • Enregistrement d’une photo/vidéo de l’incident au moment de la détection
  • Reconnaissance automatique des plaques TMD (transport de matière dangereuse)
  • Détection des poids lourds stationnés en bande d’arrêt d’urgence près des aires autoroutières
  • Surveillance des parkings autoroutiers par la police

L’objectif sera de détecter plus rapidement les événements et d’avoir une meilleure connaissance du réseau et de certaines infrastructures.
➢Mise en service estimée : décembre 2018
➢Coût : 9 840 000€ HTVA

Panneaux à messages variables

Rénovation et installations de nouveaux panneaux à messages variables (PMV) intégrant les nouvelles fonctions de :

  • Affichage de la disponibilité des parkings
  • Interdiction de dépassement des poids lourds
  • Modulation de la vitesse
  • Signaux d’affectation des voies
  • Avertissements d’incident
  • Temps de parcours

L’objectif sera d’augmenter la sécurité ainsi que le confort des usagers et de retarder la formation de congestions.
➢Mise en service estimée : 1re phase en décembre 2018
➢Coût : 25 180 000 € HTVA

Comptage

  • Rénovation des points de comptage existants et ajouts de nouveaux points
  • Collecte et traitement d’informations de FCD (floating car data) et FMB (floating mobile data) via d’autres sources et de données internes
  • Mise à disposition d’une information précise et fiable, constamment mise à jour, sur la disponibilité des emplacements poids lourds dans les aires de stationnement

➢Mise en service estimée : décembre 2018
➢Coût : 5 850 000 € HTVA

Météo

Rénovation des stations météos existantes intégrant la thermographie, interfaçage prévu avec PEREX 4.0
L’objectif est d’augmenter le périmètre et la fiabilité des prévisions météorologiques pour optimiser le service d’hiver et l’entretien des routes.
➢Mise en service estimée : décembre 2018
➢Coût : 2 070 000 € HTVA

Transfert du réseau fibre optique posé par la DGO2 le long des voies hydrauliques à la SOFICO

Dans une optique de mutualisation de moyens, la fibre optique posée par la DGO2 le long des voies hydrauliques est transférée à la SOFICO afin de :

  • Permettre de gérer des besoins internes (ex. surveillance d’ouvrages d’art)
  • Permettre une meilleure gestion des besoins externes (connexion de parcs d’activités proches du domaine fluvial et couverture des zones grises et blanches au niveau du fixe et du mobile)

Ce réseau sera complété par la SOFICO pour un premier montant de 7 millions d’€ HTVA.

Pour rappel

Déjà dans cette optique de gestion dynamique du trafic, un nouveau centre Perex 4.0, permettant une gestion en temps réel des infrastructures (auto)routières et fluviales est actuellement en cours de réalisation. Sa mise en service est estimée au début de l’année 2019, pour un coût de 30 000 000 d’€ HTVA.

Un Plan Lumières 4.0, prévoyant le remplacement de l’éclairage du réseau structurant par un système intelligent dont l’intensité sera pilotée à distance et modulable, a également été lancé. Sa procédure d’attribution est toujours en cours. Sa mise en service est prévue fin 2018. Son coût estimé est de 30 000 000 € HTVA par an pendant 20 ans.

Get the latest news and read about the various projects in the Walloon structuring network in the SOFICO newsletter.

Projects ongoing
SOFICO activities
Le symbole « * » signifie « champ requis » conformément à notre Notice vie privée
En vous inscrivant à la newsletter, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées conformément à notre Notice vie privée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, conformément à la Notice vie privée