La nuit, période de trafic moins dense sur les grands axes, est mise à profit pour y mener de nombreux chantiers. Il s’agit majoritairement de travaux d’entretien de courte durée, susceptibles de surprendre les usagers. En ce mois d’avril, la SOFICO, sensibilise les usagers à l’importance de ralentir, de jour, comme de nuit, à l’approche d’un chantier.   

On le sait, les chantiers (auto)routiers s’accompagnent d’obligation légale de diminution de vitesse et pourtant…

  • Le dernier Baromètre européen de la conduite responsable mené par la Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable et l’Institut Ipsos a mis en exergue que les conducteurs belges sont les plus nombreux parmi les 11 pays sondés à reconnaître « oublier de ralentir à proximité d’une zone de travaux » en dépit du risque que cela entraine : ils sont 62%.
  • Chaque année, sur les autoroutes wallonnes, à hauteur d’un chantier, on recense en moyenne[1] 4 décès et 175 blessés (108 accidents).
  • Chaque semaine, sur les autoroutes belges, deux camions absorbeurs de chocs sont endommagés à la suite d’un accident de circulation. Ces camions tampons accompagnent des chantiers de courte durée (3 heures maximum) parfois mobiles et protègent comme de véritables boucliers les ouvriers qui travaillent parfois à cent mètres seulement.

 

Focus sur les chantiers nocturnes

La nuit aussi les usagers sont susceptibles de rencontrer des équipes qui veillent à assurer la propreté du réseau, son entretien et donc leur sécurité et leur confort.

La fréquence de ces interventions nocturnes sur le réseau varient selon la période, la fréquentation de la zone concernée et son nombre de voies. Sur certains tronçons autoroutiers accueillant un trafic particulièrement dense, toutes les interventions d’entretien nécessitant le retrait d’une voie de circulation sont réalisées de nuit, afin de limiter l’impact sur la circulation.

Balayage, curage, ramassage de détritus, fauchage… se déroulent ainsi prioritairement de nuit sur les zones très fréquentées.

La SOFICO a décidé cette année de rappeler dans sa campagne de sensibilisation qu’il n’est pas rare de croiser ces opérations nocturnes et incite à la vigilance à leur approche.

Pour rappel, pour la sécurité de tous, pendant toute la nuit, les zones en travaux restent  allumées.

La campagne de la SOFICO sera affichée pendant tout le mois d’avril sur les 300 panneaux qui bordent les autoroutes et principales nationales de Wallonie.

Ce visuel met en scène des flèches de rabattement qui annoncent la présence d’un chantier.

La campagne se déclinera également en vidéo sur les réseaux sociaux.

Pour illustrer la problématique de la vitesse et faire prendre conscience aux usagers des dangers encourus par les ouvriers, une vidéo, mettant en scène des chantiers de courte durée de jour et de nuit, a été réalisée.

[1] Moyenne décennale de 2012 à 2021. Source : AWSR / Stabel (DG statistiques – Statistics Belgium).

Via de SOFICO-nieuwsbrief blijft u op de hoogte van ons nieuws en van de verschillende werven op het Waalse structurerend netwerk.

Werven in uitvoering
Activiteiten van SOFICO
Het "*" symbool betekent "verplicht veld" in overeenstemming met onze Privacymededeling
Door u te abonneren op de nieuwsbrief gaat u akkoord met de verwerking van uw persoonlijke gegevens in overeenstemming met onze privacyverklaring. U kunt zich op elk moment uitschrijven, in overeenstemming met de Privacymededeling