Par son projet « Infrastructures Basses Emissions » ou « IBE », la SOFICO s’est lancé un défi ambitieux : utiliser tous les espaces disponibles de son réseau (auto)routier et de ses infrastructures fluviales pour produire un maximum d’énergies renouvelables. Les échangeurs autoroutiers de Wallonie ou encore les bandes de végétation bordant nos voies rapides pourraient donc bientôt accueillir un grand nombre d’éoliennes, de panneaux photovoltaïques ou toute autre source de production d’énergie renouvelable.

Le terrain d’implantation mis à disposition est particulièrement conséquent puisque la SOFICO gère notamment l’ensemble des autoroutes de Wallonie (près de 900 km), ses principales nationales (plus de 1.400 km) et environ 400 km d’échangeurs. Des parties du domaine fluvial wallon pourraient aussi être concernées, des droits seraient accordés à cet effet par la Région wallonne à la SOFICO.

La SOFICO a lancé il y a quelques mois un véritable appel à l’imagination des entreprises, pour pouvoir doter ces parcelles libres des moyens de production les plus appropriés et diversifiés possibles, en fonction de leurs caractéristiques techniques et économiques.

Entre mars et juin 2019, des séances d’information ont été organisées en Wallonie, avec la collaboration de chambres de commerce, organisations professionnelles ou fédérations d’entreprises, afin de présenter le projet aux sociétés intéressées, en particulier les PME. Plus de 250 entreprises y ont pris part.

Les candidats qui poursuivront avec la SOFICO la procédure de dialogue compétitif dans le cadre du projet « IBE » sont désormais connus et peuvent être découverts via ce lien. Les demandes de participation émanant de groupements d’entreprises ont été reçues à la date du 29 novembre 2019. Après analyse, 5 candidatures ont été retenues à l’issue de cette sélection qualitative, basée sur des capacités techniques, validées par le Conseil d’administration de la SOFICO d’avril 2020. Il n’est cependant pas trop tard pour les entreprises qui souhaiteraient participer à ce projet d’envergure.

« Les acteurs publics wallons se mobilisent pour concrétiser la transition énergétique », se réjouit le Ministre wallon Philippe Henry. « Et ils le font en minimisant les impacts dans l’environnement grâce à une meilleure intégration des infrastructures puisque ce sont des zones déjà artificialisées ou proches de celles-ci, et c’est à souligner. »

Ce projet IBE permettra en effet de contribuer aux objectifs régionaux de production d’énergie renouvelable et de lutte contre le réchauffement climatique. Par sa localisation, ses nuisances seront limitées. Il stimulera aussi, dans le cadre des nouveaux besoins de mobilité, la consommation locale d’énergie par la SOFICO, par le Service public de Wallonie (connexion de caméras et de matériels pour développer les autoroutes « intelligentes ») ou encore par les usagers (bornes de recharges pour véhicules électriques…). Enfin, il sera source de recettes pour la SOFICO et encouragera le stockage pour fournir de l’énergie de manière permanente.

Si les consortiums candidats à ce projet d’envergure viennent d’être retenus, toute société souhaitant y prendre part peut encore se manifester auprès de ces candidats en s’inscrivant via ce formulaire à consulter sur l’onglet « IBE » de notre site internet. En effet, la phase de dialogue proprement dite est actuellement en cours. Elle consiste à faire évoluer la proposition de chaque participant, étape par étape. A chaque étape, les meilleures propositions sont retenues.

A l’issue du processus, une offre finale sera demandée aux participants restant en lice. Le marché sera attribué au participant dont l’offre répondra le mieux aux exigences et ambitions du projet, compte tenu des critères d’attribution énoncés dans les documents du marché :

  • la redevance (adaptée à chaque source d’énergie) ;
  • la qualité de la valorisation des sources d’énergie (proposition du plus grand nombre de sources possibles, de la manière la plus complète et intégrée possible, sur l’ensemble du domaine) ;
  • la qualité des services offerts aux usagers du domaine de manière directe ou indirecte (connexion d’équipements tels que caméras, portiques, bornes de recharge…).

Le projet retenu devrait être connu pour la fin de l’année 2022.

Via de SOFICO-nieuwsbrief blijft u op de hoogte van ons nieuws en van de verschillende werven op het Waalse structurerend netwerk.

Werven in uitvoering
Activiteiten van SOFICO
Het "*" symbool betekent "verplicht veld" in overeenstemming met onze Privacymededeling
Door u te abonneren op de nieuwsbrief gaat u akkoord met de verwerking van uw persoonlijke gegevens in overeenstemming met onze privacyverklaring. U kunt zich op elk moment uitschrijven, in overeenstemming met de Privacymededeling